Plan de déplacement à British Airports Authority (BAA)

23 nov Plan de déplacement à British Airports Authority (BAA)

La pollution atmosphérique est un problème majeur à Heathrow. Les sources de cette pollution sont multiples. Elle provient en partie des avions, mais aussi de l’importance du trafic de véhicules dans cette zone ( passagers, personnel, transport de marchandises…). De plus, cela crée des problèmes de congestion sur les routes locales et une demande de places de parkings grandissante.

L’accord pour l’ouverture d’un cinquième terminal, dépendant de la diminution du trafic routier sur Heathrow, en 2000 l’exploitant de l’aéroport, BAA, était tenu de trouver des solutions.

Contraint d’optimiser l’espace et de réduire les déplacements automobiles, BAA a donc mis en place le télétravail et la visioconférence. 64 des 250 employés de West Point (services administratifs), télétravaillent. Le nombre de jours télétravaillés varie de 2 jours par semaine à 1 jour par mois. Le niveau d’adoption de cette nouvelle organisation du travail varie selon les services.

Les économies liées aux déplacements ont été calculées sur la base de seulement 2 jours de télétravail par mois.

Gain : 64 km par jour télétravaillé / personne. 

Lors de l’étude, ce programme n’était qu’à ses débuts à la BAA et n’avait pas encore été diffusé à la hauteur des autres options du Plan de déplacement de l’entreprise.

La mise en place du télétravail a également contribué à économiser de l’espace et a permis à la BAA, suite à une étude d’utilisation de l’espace, de réorganiser ses bureaux et de mettre en location une partie de leur bâtiment, conduisant à une économie de £ 400k/an. La part d’économie réalisée, attribuée à la mise en place du télétravail, a été estimée à £ 36k par an.

La demande de place de parking en 2003 avait diminué de 500 par jour, ce qui a permis à BAA de différer l’investissement de £8m prévu d’un un parking à plusieurs niveaux.

(source : Projet de recherche européen SUSTEL 2002-2004)