Modalités de formations innovantes pour un meilleur apprentissage

28 fév Modalités de formations innovantes pour un meilleur apprentissage

Les entreprises ou organisme de formation proposent différentes modalités de formation, on retrouve :

  • formation en présentiel : le formateur et les apprenants sont réunis dans une salle pour participer à la formation. Elle permet un échange entre les interlocuteurs et nécessite des déplacements de la part des participants.
  • formation e-learning : ce mode de formation consiste à se former individuellement en-ligne grâce au contenu mis à disposition des participants via l’utilisation des outils technologiques et des supports électroniques. Il s’est beaucoup développé ces dernières années par la volonté de rapidité mais ce dispositif s’avère être relativement rigide et le participant se retrouve seul derrière son écran.
  • formation en classe virtuelle : l’intervenant réalise sa formation auprès d’apprenants éloignés géographiquement à l’aide d’outils informatiques “nouvelles générations” ou 2.0. La classe virtuelle permet une plus grande flexibilité car les participants et formateurs sont à distance tout en étant synchrones.

Par conséquent certains parcours de formation mixent à la fois des modules en salle et à distance, c’est ce que l’on appelle le blended-learning.

Ces différents dispositifs évoqués correspondent à un mode d’apprentissage formel. Un apprentissage formel est un contenu délivré en classe ou à distance et qui est sanctionné par un diplôme ou par une évaluation des acquis. Le formateur se trouve être le seul à détenir le “savoir”. L’apprentissage formel a pour caractéristiques de délivrer un contenu conséquent, riche mais avec peu d’interactivité.
Ce type d’apprentissage correspond à 80% du budget formation alloué.

Il existe également un apprentissage informel, ou encore appelé social learning ou learning 2.0.
Cet apprentissage est possible grâce à la mise en place de partage de savoir-faire et de connaissances et surtout la collaboration des apprenants entre eux. Ainsi, les experts d’un sujet vont pouvoir échanger et mettre à disposition leur connaissance pour ceux qui souhaitent se renseigner sur le sujet. C’est le cas, par exemple, pour les outils du web (2.0) comme les blogs, wiki et réseaux sociaux d’entreprise. Ce mode de fonctionnement est basé sur l’échange et l’interaction entre tous les intervenants, c’est sa “raison de vivre”.

Les entreprises consacrent 20 % de leur budget à la formation informelle et pourtant celle-ci représente 90 % de l’acquisition des compétences et connaissances.
Source de ces chiffres: http://www.socialearning.fr/nos-actualites/163-apprentissage-formel-ou-informel

Morgan McCall, Robert W. Eichinger et Michael M. Lombardo du Center for Creative Leadership de l’Université de Princeton ont développé le modèle 70/20/10.
le développement des compétences et l’acquisition des connaissances s’effectuent à :
– 70% par l’activité et l’expérience, donc « on the job »,
– 20% par les contacts, les interactions avec les autres,
-10% par de la formation formelle au sens propre, que ce soit en classe, en atelier ou encore via le e-learning.

Pourquoi l’apprentissage informel est-il négligé par les OPCA et les organisme de formation ?
Dans le cadre d’un double apprentissage, formel et informel, la partie informelle ne peut être “encadrée” et difficilement évaluable. De plus, aucune méthode ne permet de justifier la présence de la personne censée suivre la formation.

Or la génération Y, née avec l’usage d’internet est friande de l’usage TIC, et n’attend plus que l’information vienne à elle mais c’est plutôt elle qui va la chercher.

Il peut être intéressant de mixer l’apprentissage formel et informel, en effet, travailler à plusieurs permet de confronter différents points de vue.
La diversité des méthodes renforce l’efficacité pédagogique par ce double apprentissage

Source : Frédéric Domon sur le blog social learning. Article : Apprentissage formel ou informel ? les 2, mon capitaine !
Lien vers l’article : Cliquez-ici

Tags: